Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Matt Sorum explique l'origine du nom "Matt Sorum's Fierce Joy"

par Eddie 4 Mars 2014, 21:51 Projets solo

Matt Sorum explique l'origine du nom "Matt Sorum's Fierce Joy"

Le batteur Matt Sorum (ex-The Cult, ex- Guns N' Roses, Velvet Revolver), sortira Stratosphere, son album solo le 11 Mars chez Rok Dok Recordings via Kobalt Label Services.

Il s'est entretenu avec anti music au sujet de la conception de l'album, mais aussi de l'origine du nom Matt Sorum's Fierce Joy. Extraits :

anti music : La plupart des gens ont plus d'un tour dans leur sac. En le sortant [ le nouvel album solo de Sorum, « Stratosphere », sous le surnom Matt Sorum's Fierce Joy ], la plupart des gens connaissent le côté hard rock de Matt Sorum, vouliez-vous montrer l'autre côté de ce que vous êtes ou est ce que c'est simplement la nature des chansons qui vous venaient dans ce genre de cadre ?

Sorum : "Eh bien, j'avais écrit des chansons il y a quelques d'années. J'entrais vraiment dans un espace libre différent par rapport à certaines des choses que je jouais dans ma carrière. J'ai toujours écrit des chansons mais je n'ai pas beaucoup apporté dans l'écriture pour Guns N' Roses. Je n'ai aider à organiser et écrit un certain nombre de choses pour Velvet Revolver. Donc, pour cela, certaines chansons ont commencé à se réunir et j'ai commencé à penser à mettre sur pied une chose en solo. Il y a quelques mois, je suis parti dans le désert Joshua Tree pour faire de la rédaction et pris ma guitare acoustique et les choses ont commencé à sortir. J'ai enregistré des choses sur mon petit magnétophone, croyez-le ou non. [Rires ] Alors, pour une fois, je suis allé jusqu'à l'océan et j'ai commencé à entrer dans une toute autre ambiance là-bas. J'ai joué beaucoup de hard rock dans ma carrière, mais j'ai aussi fait un tas d'autres choses et j'ai toujours été un grand fan de singer-songwriters comme Joni Mitchell. En considérant le sujet de beaucoup de ces chansons, je voulais le cadre afin de mieux refléter ce que je ressentais et de vous laissez entendre vraiment de quoi je parle. Ainsi, les chansons sont vraiment diverses..."

anti music : Dans quel genre de mentalité étiez vous lorsque vous étiez en pré-production ?

Sorum : "Je suis devenu de plus en plus au courant des événements du monde et en particulier du grand nombre de défis auxquels sont confrontés les animaux à travers le monde. Je suis allé au Japon l'année dernière pour aider la protestation contre la chasse au dauphin annuel qui je pense est juste fou. Les animaux deviennent chassé dans le monde entier comme des trophées et de nombreuses espèces se rapprochent pour devenir anéanti. C'est de la folie. Aussi, j'y suis allé avec ma femme, avec qui je me suis mariée à l'automne dernier pendant un certain temps maintenant, et je viens de devenir plus conscients de ce genre de monde auxquels les enfants sont amenés à être confronté. Le changement climatique n'est pas une blague et cela à certainement été affectée au niveau mondial par notre société, à la fois par l'industrie et nous en tant qu'individus. Toutes ces choses ont certainement affecté ma mentalité pendant que j'écrivais et m'ont influencé sur le sujet. Je crois que je savais depuis le début que je voulais chanter cela pour moi-même. Il y a quelques années depuis mon dernier enregistrement, et je suis plus à l'aise avec ma voix. Et puisque je ne parlais plus objet personnel cette fois, je voulais que ça vienne directement de moi."

anti music : Parlez-nous du nom du groupe, Matt Sorum's Fierce Joy. D'où vient ce bonheur ?

Sorum : "J'ai été le batteur de Motörhead il y a quelques années sur une tournée quand Mikkey [ Dee ] n'était pas en mesure de tourner. C'était tellement amusant de traîner avec mon bon ami Lemmy Kilmister. Nous parlions un soir, et il était si reconnaissant du fait d'apprendre à jouer de la musique pour vivre. Une nuit, il m'a dit (Matt adopte un accent britannique ) : "J'ai une telle joie féroce de jouer. Je veux dire, je pourrais être en train de creuser des fossés. Mais au lieu de cela je peux faire ceci" [Rires ]. Cette phrase m'a vraiment frappé plus tard quand je pensais à des noms, je l'ai appelé et j'ai dit: " Rappelez-vous quand vous avez dit cette chose, "une joie féroce" quand nous étions en tournée ? Je pensais à l'utiliser pour un nom. Est-ce que c'est cool pour vous ? " Et il a dit: " Oui, vous pouvez l'utiliser". Ainsi, le nom provenait en fait de Lemmy ."

Source : http://www.antimusic.com/morley/14/MattSorum.shtml

commentaires

Haut de page